Gustave Victor BAERT

Gustave Victor est né à Lille le 14 février 1885, au domicile de ses parents situé Rue Saint-Antoine, fils légitime d’Oscar Henri BAERT et Marie Catherine RICHOMME. Il est parent avec moi via Marie Catherine RICHOMME, dont les parents sont mes sosas 102 et 103 (ancêtres de la 7e génération).

Acte de naissance de Gustave BAERT numérisé par les archives départementales du Nord
Acte de naissance de Gustave BAERT
(source : Archives Départementales des Ardennes)

Le 24 avril 1905, date à laquelle il épouse Julie Hortense BAUWENS, Gustave est apprêteur de tissus et vit Rue Hoche à Roubaix (Nord).

La même année, il est déclaré bon pour le service auxiliaire, mais il faut attendre le 6 octobre 1906 pour le voir arriver au corps sous n°1432, il habite alors rue de la balance, cour Donas, à Lille. Il est envoyé dans la disponibilité avec le certificat de bonne conduite accordé le 25 septembre 1908. Dans les années qui suivent, il toujours à Roubaix, mais cette fois rue de lannoy, cour Borgies.

Extrait de la fiche matricule de Gustave BAERT numérisée par les archives du Nord
Extrait de sa fiche matricule
(source : Archives Départementales des Ardennes)

Avant de parler un peu du parcours de Gustave Victor BAERT durant la Première Guerre Mondiale, je vous propose un petit topo sur les cours, un terme que vous avez sans doute beaucoup aperçu si vous avez lu des biographies de soldats originaires de Nord de la France.

Dans son article intitulé "Les courées à Roubaix" publié en 1969 dans "Revue du Nord", Jacques PROUVOST décrit les courées comme un ensemble de petites maisons accolées les unes aux autres, se faisant face sur un étroit passage. On y entre par un corridor sombre. Au fond de la cour, une baraque abrite les WC collectifs (…). Près de la rue, un robinet d’eau potable (…) L’habitation en courée ne possède en général que deux pièces, pas de dépendances, ni de couloir. Les cours fonctionnent sur le même principe, mais avec beaucoup plus de maisons. Selon le même auteur, ces cours, typique de l’habitat ouvrier dans le Nord, peuvent compter entre 20 et 60 maisons. A Roubaix, on compte car exemple 27 maison dans la cour Thérin-Carette, 57 dans la cour Desrousseaux et ou encore dans la cour Louis-Frères.

Comme la plupart des jeunes hommes de sa génération, Gustave Victor BAERT est rappelé à l’activité par le décret de mobilisation générale du 1 aout 1914 et rejoint son régiment, peut-être la 1ere section de Commis et Ouvriers Militaires, dès le lendemain.

Gustave Victor BAERT est titulaire de la médaille commémorative de la Grand Guerre et de la médaille interalliée dite "de la victoire".